Tous les métiers

Accordage et Fabrique d'Instruments de Musique

Accordage et Fabrique d'Instruments de Musique

L’accordeur d’instrument de musique assure l’accord et le réglage des instruments de musique. L’accordeur est en général celui qui accorde les pianos (piano de concert, piano droit), mais également les orgues, les clavecins et les accordéons. L’accordeur mêle à son travail artisanat et technique de pointe, mais aussi notions de mathématiques et de physique. Le piano nécessite un grand nombre de réglages, en particulier celui de la pression des cordes. Ce sont soixante pièces qui permettent de produire un son et qui doivent être réglées régulièrement. C’est un travail long et délicat qui demande l’intervention d’un professionnel. L’accordeur de piano contrôle la position des marteaux, le jeu des mortaises, la tension des cordes et l’enfoncement des touches. L’accordeur construit un « tempérament » en utilisant une octave de référence qui sert de modèle pour l’ensemble du piano. On accorde une touche en fonction du diapason en étouffant le reste des cordes avec un coin d’accord ou une bande de feutre insérée entre les cordes puis on cherche la hauteur des autres notes de l’octave en accordant les intervalles. Une fois la partition de l’octave de référence réalisée, on accorde les autres notes octave par octave. Avant toute chose, le son doit convenir à l’artiste. L’accordeur de piano réalise également les opérations de première maintenance. Il effectue les réparations courantes et remplace des éléments défectueux (cordes, pivots, manches de marteau, lanières). Il peut nettoyer l’instrument, l’entretenir et renseigner le client sur les modalités de l’entretien. Pour accorder une guitare – qu’elle soit classique, acoustique ou électrique -, une basse, une mandoline, un violon, un banjo, nul besoin d’un accordeur professionnel, c’est le musicien qui veille à la qualité sonore de son instrument. L’accordeur peut également évaluer les instruments en les identifiant et en estimant leur valeur. Il conseille le client sur l’achat, le bon usage et l’emplacement de l’instrument. Il lui arrive de commercialiser des instruments et des accessoires (housses, cordes) ou de les louer. Il peut également s’occuper de la restauration et de la conservation d’instruments anciens. L’accordeur peut enfin se former à la fabrication des instruments.